- 75 -

La corrélation entre élevage des carpes kois et agriculture

Les bonnes pratiques agricoles offrent une nouvelle perspective sur la carpe koï, non seulement belle, mais aussi utile. Le maître mot du moment est durabilité. Une nouvelle conscience globale, associée à des modèles de développement qui ne sont plus orientés vers la simple recherche du profit, diffusent de nouveaux processus de production. Cependant, les nouvelles technologies ne semblent souhaitables que si elles sont capables de produire des moyens de subsistance sans mutiler les ressources de la planète. Tout cela n'a apparemment rien à voir avec des poissons d'ornement très beaux et très recherchés sur le marché, comme la carpe koï. La réalité est bien plus intéressante.

La carpe koï ( Cyprinus carpio var. Koi ) ou poissons japonais une variété particulière de carpe commune ( Cyprinus carpio ) obtenue en élevage. C'est une espèce très appréciée sur le marché en raison de sa grande valeur ornementale et elle n'est pas présente par hasard dans les étangs privés mais aussi dans les parcs et jardins. Traditionnellement, les carpes koï sont des animaux à haute valeur symbolique au Japon, pays dans lequel toutes les variétés colorées que nous connaissons aujourd'hui ont été obtenues : koi, sans surprise, est le mot japonais pour « carpe », de manière générique. Ce que nous appelons les carpes koï, ou carpes japonaises, sont connues dans leur pays d'origine sous le nom de Nishikigoi et sont un symbole répandu d'affection et d'amour.

Les carpes ont été introduites au Japon depuis la Chine vers le XVe siècle, notamment dans les régions montagneuses du centre de Honshu, dans la préfecture de Niigata. Avant le Japon, les carpes étaient donc également élevées dans d'autres pays, mais des changements de couleur naturels et des taches colorées occasionnelles ont été remarqués et utilisés pour des croisements sélectifs dans la région de Niigata.

En particulier, entre 1781 et 1788, des hivers assez rigoureux, des sécheresses et des famines se sont produits dans cette région. Les stocks de poissons d'élevage ont donc diminué et, par conséquent, la taille de leur pool génétique. Ainsi sont apparues des mutations qui se sont traduites par des taches et des variations chromatiques chez certains individus et cela a poussé certains éleveurs à transférer les carpes qu'ils possédaient dans de petits bassins à l'intérieur de leurs habitations, à la fois pour les mettre à l'abri et pour expérimenter des croisements sélectifs.

Exprimez-vous !

Dernières actus

  1. 20 Sept. 2022Une spatule pour les grands chefs15
  2. 11 Sept. 2022Réalisez une estimation immobilière à Bordeaux17
  3. 26 Août 2022Pourquoi recommander le lait bio aux parents ?48
  4. 19 Juil. 2022Les caractéristiques uniques du Bidarray Rafting : Qu'est-ce qui le rend si spécial ?96
  5. 22 Mars 2022Il faut respecter des règles pour optimiser son site web288
  6. 26 Fév. 2022Pourquoi créer un centre de spa ?241
  7. 22 Déc. 2021Louer des bureaux à Bayonne : Un bon rapport qualité-prix pour les jeunes entreprises350